L’une des innovations majeures de la digitalisation de la société est bien la création des crypto-monnaies. Encore peu connues du grand public, ce dispositif commence pourtant à s’intégrer largement dans les entreprises et les établissements bancaires.
Gageons que le bitcoin remplacera bientôt l’argent sonnant et trébuchant et que les entreprises, dans un contexte toujours plus concurrentiel, sauront saisir les opportunités du cash management nouvelle génération pour s’imposer. 

Crypto-Monnaie & Cash

Les crypto-monnaies : comment fonctionnent-elles ?

Les crypto-monnaies sont des monnaies digitales, utilisables à partir d’un portefeuille électronique ou sur un réseau connecté. Elles circulent sans intermédiaires, ce qui les protègent des fluctuations des politiques commerciales et monétaires. Elles sont également instantanées, ce qui représente une énorme avancée pour les utilisateurs !

Il existe trois monnaies virtuelles dont l’une des plus connue actuellement : le Bitcoin, l’Ethereum et l’XRP de Ripple.

Les crypto-monnaies ont cela de remarquable qu’elles sont utilisables sur un réseau sécurisé par des algorithmes ou des techniques de cryptage rendant leur falsification très difficile. Elles circulent très souvent au travers d’une blockchain décentralisée totalement indépendante des banques centrales ou des institutions financières.

Cette indépendance vis à vis des banques mais également leurs nombreux avantages par rapport aux monnaies traditionnelles en font un dispositif d’avenir.

Toutefois, si elles sont une avancée indéniable dans les relations commerciales et financières, elles ne sont pas exemptes des problèmes de traçabilité et de transparence des transactions. C’est pour cela qu’elles peinent à percer. Les autorités, loin d’être opposées à ces nouveaux dispositifs, souhaitent toutefois une régulation des crypto-monnaies pour lutter contre les risques de financement occultes (blanchiment, financement du terrorisme notamment). Au risque de les éloigner de leur caractéristique : l’indépendance par rapport aux institutions financières et étatiques.

A noter que la Banque de France a annoncé récemment qu’en 2020, elle expérimenterait une monnaie centrale digitale, d’abord réservée aux banques et établissements financiers et possiblement étendue à l’ensemble des transactions dans un second temps.

Les crypto-monnaies au service des entreprises

Les crypto-monnaies présentent bien des avantages :

  • des échanges financiers rapides et sécurisés qui permettent de réduire les coûts du cash-management
  • elles sont très utiles dans un contexte international puisqu’elles sont décorrélées des risques de change
  • grâce à elles, les transferts d’argent sont réalisés en quelques nanosecondes au lieu de plusieurs jours, qui est la norme aujourd’hui et sans aucun plafond
  • elles pallient la disparition inéluctable du cash, initiée par les autorités
  • elles peuvent oeuvrer à plus de transparence de la vie financière

Si l’utilité des crypto-monnaies fait consensus, leur mise en oeuvre soulève encore de nombreuses difficultés. Comment évaluer le bitcoin ? Comment valoriser la crypto-monnaie ? Comment s’approprier un système non régulé ?

Et si la solution passait par la mise en place de deux services distincts, un service régulé qui n’échapperait pas aux critiques actuelles faites sur la mainmise des institutions sur les transactions financières mais qui serait sécurisé et un service décentralisé, libre mais pas exempts des risques évoqués ci-dessus ?

Les crypto-monnaies n’ont pas fini de faire parler d’elles !