En France, le nombre de défaillance d’entreprise est très important, près de 60 000 par an. Le manque de liquidité des entreprises est souvent au cœur de cette problématique.
Pour contrer cette tendance, certaines entreprises s’applique à développer ce que l’on appelle la « culture cash ».
Zoom sur cet état d’esprit, à placer d’urgence au cœur des préoccupations des Dirigeants et des Directeurs Financiers.

cash

La culture cash : ???
En ces temps économiques incertains, les entreprises font face à des risques d’impayés particulièrement élevés. Pour survivre et se développer sereinement, l’entreprise doit se mobiliser afin de générer du cash et en conserver un maximum en fin d’exercice. Inspirée des méthodes de nos voisins anglo-saxons, la culture cash arrive en France. Il s’agit de se doter d’un état d’esprit orienté sur la trésorerie de l’entreprise.
Au-delà d’une modification de la vision de l’entreprise, la culture cash est un nouveau mode d’organisation de la structure à travers la mise en place d’outils d’optimisation de la trésorerie, des délais de paiement, de la gestion des stocks, de la rentabilité … L’entreprise doit repenser son organisation profonde et sa structure même, à long terme.

La culture cash : l’affaire de tous
Si l’on parle bien de culture et de vision stratégique, l’enjeu est bien de modifier les pratiques de l’entreprise. C’est l’affaire de tous au sein de l’entreprise. Il s’agit en effet d’une démarche collective intéressant chaque collaborateur. Chacun doit agir en ayant à l’esprit les méthodes et initiatives permettant de générer du cash et de remplir les caisses de l’entreprise.
Bien entendu, les professionnels de la finance seront en première ligne mais, chaque collaborateur doit être concerné. Un travail d’accompagnement et de pédagogie sera mené pour informer et surtout sensibiliser chaque salarié sur la notion de liquidités, sur son importance pour la pérennité de l’entreprise et donc de l’emploi mais aussi sur les postes qui peuvent être améliorés pour libérer des liquidités.
Quelques exemples de postes susceptibles de dégager du cash :
* Dématérialisation des factures
* Paiement par virement et abandon des chèques
* Optimisation de la gestion des stocks
* Un suivi efficace des travaux
* Mise à jour rigoureuse de la politique des remises client/fournisseur
* Facturation de toutes les prestations, de manière rapide et sans perte de temps
* Suivi des délais de paiement des clients
* Rapidité des relances et mise en place des mesures de recouvrement …

Insuffler la culture cash dans l’entreprise : pistes de réflexion
Insuffler la culture du cash dans l’entreprise requiert une démarche globale et profonde, qui repense les codes de l’entreprise.
La première étape sera d’identifier les sources de liquidité puis de mettre en place les actions nécessaires à l’amélioration des processus.

  • L’entreprise devra se doter d’outils fiables pour anticiper les aléas de la trésorerie
  • Il en va de même pour l’activité dont les fluctuations devront être prévues sur le long terme
  • Ces outils devront être couplés à des indicateurs de performance pertinents et fiables. Tout le système d’information devra être adapté pour accompagner les équipes dans leur mission spécifique.
  • Certaines entreprises ont mis en place un guide des bonnes pratiques de la culture cash, reprenant les éléments clés de la démarche …).

Si l’ensemble des collaborateurs sont concernés, bien entendu, la direction financière sera le pivot central de cette nouvelle démarche. A elle d’insuffler un vent nouveau dans l’entreprise pour une efficacité renforcée.