Autrefois cantonné à la gestion du recouvrement des créances, les compétences et le champ d’exercice du Credit Manager s’est largement étendu ces dernières années. Il est aujourd’hui un acteur clé de la performance de l’entreprise. Et encore plus dans le contexte actuel.
Professionnel très recherché par les entreprises, CreditJob met toute son expérience dans le recrutement de ces nouvelles pépites !

Le Credit Manager : un profil aux compétences et aux missions diverses

Il y a quelques années encore, le “seul” rôle du Credit Manager était la gestion des créances. C’est pourquoi, il était absent de nombreuses entreprises, qui déléguaient cette tâche à des sociétés de recouvrement ou des sociétés d’affacturage.

Lorsqu’il était présent en entreprise, sa mission était assez limitée et consistait en la mise en place de procédures de gestion du crédit client afin de limiter la perte financière relative aux impayés.

Non seulement, le Credit Manager est maintenant intégré au sein de très nombreuses entreprises mais il est devenu un élément indispensable dans sa performance.

Et étonnamment, il s’est imposé comme un pivot entre la finance et le commerce. En effet, le Credit Manager a un rôle important dans la relation commerciale. Il ne se contente plus d’intervenir en amont pour récupérer les impayés, il se positionne en aval du cycle de vente. Il évalue la solvabilité des clients, négocie les conditions de paiement, il prend également en charge les aspects analytiques de la relation commerciale.

Le Credit Manager : un acteur de la performance

Très logiquement, le recouvrement des créances est dans une entreprise un élément essentiel de sa performance. Pourtant, les entreprises ont tardé à considérer cette mission comme indispensable.
Aujourd’hui, les structures ont bien compris que le recouvrement permet de réduire leur besoin en fonds de roulement et d’améliorer la trésorerie pour permettre des investissements favorables à leur développement économique.

Sacré défi pour le Credit Manager qui devient responsable de la santé financière de l’entreprise !

Pour mesurer ses réussites ou ses échecs, le Credit Manager va s’appuyer sur des indicateurs d’aide à la performance précis comme le DSO, le BFR, le taux d’encaissement, éléments essentiels du pilotage de la santé financière de la structure.

Au coeur des données, des nouveaux outils technologiques, au carrefour de plusieurs missions comme l’administration des ventes, la facturation électronique, la trésorerie, la logistique, la gestion de la relation client mais aussi en contact avec différents partenaires internes et externes, le Credit Manager doit mettre en oeuvre de nombreuses qualités pour exercer sa profession. Compétences financières, compétences juridiques, compétences techniques, pédagogie, écoute … la liste est longue.

Et heureusement car des difficultés de taille font surface. On pense notamment à une raréfaction de l’information financière, aux contraintes toujours plus précises des réglementations financières, à la digitalisation des activités qui, s’ils elles favorisent la performance, sont complexes à mettre en place et se heurtent parfois à une opposition des collaborateurs internes.

Et dans le contexte actuel où le nombre de défaillances à venir va exploser dans les mois à venir, et ce, quel que soit le secteur d’activité, le Credit Manager devient indispensable.

Véritable couteau suisse de la performance, le Credit Manager est l’allié de la réussite de l’entreprise. Convoité, son recrutement nécessite une bonne connaissance de ses activités et de ses évolutions professionnelles à venir.

N’hésitez pas à faire appel à nos équipes pour vous accompagner dans vos actions de recrutement.