Les data sciences ne sont plus un concept de film de science-fiction. Des écrans de cinéma aux entreprises, il y a eu quelques décennies mais nous y sommes, les technologies issues de la data font leur apparition au sein des entreprises.
Non seulement dans les DSI mais également auprès des professionnels de la finance comme les credits managers. Ils y puisent de nouveaux outils leur permettant d’apporter une véritable valeur ajoutée à leur profession qui gagne en efficacité et pertinence.

Voyons dans quels domaines, la data peut accompagner les missions du  credit manager.

La facturation électronique
Les factures électroniques se généralisent, notamment sous l’impulsion de la loi Macron qui a instauré au 1er janvier 2018, la facturation électronique des clients du secteur public.
Ce nouveau mode de fonctionnement présente bien des avantages : optimisation du temps de traitement, réponse à une préoccupation écologique, réduction des coûts, traçabilité améliorée, partage des informations en interne et en externe facilité … tout ceci tendant à une diminution des délais de paiement, véritable défi pour la plupart des TPE et PME.

Utiliser une plateforme de dématérialisation des factures offre au credit manager la possibilité de suivre, parfois même en temps réel, le recouvrement des créances, d’être informé d’éventuels litiges très rapidement, d’adapter la gestion du poste client avec réactivité …

Le recours à un logiciel ERP ou à un CRM
Un logiciel ERP est un outil issu de la data qui offre aux utilisateurs toutes les fonctionnalités nécessaires à la gestion de l’ensemble de l’activité d’une entreprise : comptabilité, gestion des stocks, commerciale …
L’ERP met à la disposition du credit manager une vision globale de l’activité de son entreprise et notamment du cycle de vente, lui permettant de rationaliser les procédures internes et d’améliorer les performances de ses actions.
Le logiciel CRM, quant à lui, est un dispositif informatique dédié à la gestion de la relation client et regroupe à la fois des techniques de collecte et d’analyse des données clients, des opérations marketing et des opérations de support.
Grâce à un CRM, les données clients, mises à jour régulièrement, permettent au credit manager d’optimiser et de personnaliser ses procédures de relances grâce à l’automatisation, de partager l’information financière dans l’entreprise, de réduire les tâches administratives à faible valeur ajoutée …

Il existe bien d’autres domaines dans lesquels les data sciences accompagnent le credit manager : analyse prédictive, scoring … avec toujours comme objectif de profiter de la puissance des données pour augmenter le champ d’analyse et favoriser la performance des actions mises en place.
Toutefois, il ne faut pas imaginer que les technologies de l’information se substituent à l’individu et trop de technologies dans l’entreprise peut présenter des contres-avantages importants comme la perdition des informations entre plusieurs plateformes, le mauvais paramétrage des outils, ou encore l’incapacité à analyser de grands volumes de données.

Ces nouveaux outils technologiques, aussi puissants sont-ils, ne sont que des outils d’aide à la décision, qui requièrent une utilisation et une analyse par des professionnels experts.