Chez CreditJob, nous tenons à suivre et à partager avec vous, l’évolution des métiers au cœur de nos activités de recrutement et s’il en est un qui ne cesse d’évoluer ces derniers mois, c’est bien celui du credit manager.

L’identification des risques client et leur gestion, la réduction du poids des comptes clients, le recouvrement des créances … voici les missions habituelles du Credit Manager. Des missions transverses dans l’entreprise, qui amènent ce professionnel à collaborer étroitement avec la direction commerciale et la direction financière sans toutefois s’éloigner de la relation avec les clients. Un métier riche humainement, qui voit ses frontières repoussées régulièrement sous l’effet de la digitalisation de la société qui casse les silos de l’entreprise pour des actions plus globales et plus efficaces.

Toutefois, le credit manager est aujourd’hui appelé à s’inscrire sur de nouvelles missions sur lesquelles on ne l’attend pas forcément. L’une d’elle est le crédit-fournisseur. En effet, il est de plus en plus courant que le credit manager collabore avec le service achats de l’entreprise pour l’épauler dans la recherche de fournisseurs mais aussi dans les négociations commerciales.

Bien comprendre le crédit-fournisseur
Le crédit fournisseur est un prêt bancaire qui permet de couvrir les besoins de financement liés aux délais de paiement accordés à un acheteur. On trouve ce prêt essentiellement dans les activités d’import/export.
Grâce à ce dispositif, la banque se substitue à l’entreprise pour supporter la créance que celle-ci détient sur un client étranger.
L’entreprise préserve ainsi sa trésorerie et son fonds de roulement et maintient sa possibilité de vente sur le marché international.
Ce crédit est utile aussi bien aux entreprises nouvelles qui veulent faire leurs premières  opérations de négoce qu’aux entreprises installées qui disposent d‘un faible fond de roulement ou encore à celles qui ayant des opérations d’import export ponctuelles et qui ne souhaitent pas utiliser leurs lignes bancaires habituelles.
Si le crédit-fournisseur présente bien des avantages (simplicité et rapidité de la mise en place du crédit, interlocuteur unique pour l’importateur …), il présente certains inconvénients qu’il convient de ne pas négliger (l’exportateur supporte notamment le risque d’impayés ce qui le contraint à souscrire un contrat d’assurance …). Par ailleurs, le crédit-fournisseur est un bon moyen de financement mais peut coûter cher aux entreprises, d’où la nécessité de le mettre en place avec précautions.

Avec sa position centrale au sein de l’entreprise, le credit manager est le professionnel idéal pour accompagner les équipes achats dans la mise en place de ces dispositifs. Son rôle d’optimisation du fonds de roulement, de recherche d’informations financières précises sur les fournisseurs et clients, sa capacité à négocier des contrats, son accès aux données issues du Big Data, seront autant d’atouts pour la mise en place de contrats de crédit-fournisseurs bénéfiques à l’entreprise.