On connait tous maintenant les plateformes de financement participatif. Peut-être même avez-vous déjà soutenu un projet sur Ulule, KissKissBankBank, Tipee, les plateformes les plus connues du moment ? Appelé crowdfunding, le financement participatif permet à chacun de soutenir le lancement d’un produit en échange de contreparties diverses.
On connaît moins par contre le crowdlending. Opération de prêt participatif. Pourtant, ces opérations sont intéressantes et promettent un rendement financier bien supérieur aux placements traditionnels.

crowdlending

Focus sur le crowdlending, le prêt du futur ?

Le crowdlending : explications

Le crowdlending permet aux particuliers et aux entreprises de soutenir directement un projet d’entreprise. En échange de ce prêt, ils perçoivent un rendement sous forme d’intérêts variables selon le projet de l’emprunteur, son profil et la durée de l’emprunt.
Ce dispositif est possible en France depuis le 1er octobre 2014, date à laquelle un changement de législation a supprimé le monopole bancaire relatif aux prêts rémunérés.

Les porteurs de projet peuvent emprunter entre 10 000 euros et 2,5 millions d’euros tandis que les prêteurs peuvent avancer jusqu’à 2 000 € par projet ; Lorsque le prêt est réalisé sous forme de contrat de prêt avec intérêts, 5000 € pour les prêts sans intérêts. Et il n’existe aucune limite de prêt si l’investissement est réalisé sous forme d’obligations ou de minibons (bon de caisse spécifique au secteur du financement participatif).

Bon à savoir : le crowdlending est de courte durée. Les prêts s‘étalent sur une période de 3 mois à 5 ans maximum.

Les avantages du crowdlending

Dispositif au succès incontestable ces derniers mois, le crowdlending promet aux prêteurs une rentabilité de l’ordre de 6%, 7%, 10% voir même 13% dans certains cas. Des résultats inespérés dans le système bancaire traditionnel !

Au-delà des rentabilités annoncées, le crowdlending permet aux financeurs de s’aventurer sur des projets dont ils ont, non pas une parfaite maîtrise, mais du moins une connaissance précise, en toute transparence.

Le crowdlending fonctionne très bien dans les secteurs du développement durable, des énergies renouvelables …il y a dans ce dispositif quelque chose de l’ordre de l’entraide, du soutien, d’un partage de valeurs communes et de souhaits identiques pour le développement d’une économie plus humaine.

Pour les entreprises, les avantages sont multiples : un financement rapide, une simplicité du dépôt des dossiers, possibilité de financer tout type de projet, la construction d’un lien direct avec les financeurs …

Les risques du crowdlending

Comme tout prêt bancaire, le crowdlending comporte un risque : celui de la défaillance du porteur de projet.
Il existe tout de même des gardes-fous à ce risque mis en place par les plateformes de crowdlending comme l’étude approfondie des dossiers et de leurs chances de réussite selon des critères objectifs (ancienneté de la structure, exigence d’un chiffre d’affaires minimum) ou encore la mise en place de stratégies d’accompagnement des entreprises. Cela ne garantit pas le 0 risque mais permet d’investir plus sereinement.

 A noter qu’en cas de défaillance, c’est alors la plateforme qui mettra en place les procédures de recouvrement.

Le crowdlending constitue une excellente solution pour placer son argent dormant ou encore donner un coup de pouce à un projet qui fait écho à ses convictions et ainsi participer à un projet de société loin des schémas bancaires usuels.