Les entreprises sont nombreuses à se tourner vers les solutions d’affacturage pour renforcer leur liquidités immédiates. Certaines sont encore réticentes pour plusieurs raisons :
-Coût de leur mise en place
-Capacité de structuration qu’elles requièrent
-Dégradation de la relation fournisseur qu’elles peuvent engendrer.

Céder ses créances et les faire recouvrer par une structure tierce peut conduire à une distanciation entre les fournisseurs et l’entreprise ; Qui est rarement souhaitable. Heureusement, les solutions d’affacturage sont aujourd’hui diverses et permettent de pallier ces écueils. Le Reverse Factoring en est l’exemple même.

Le Reverse Factoring ou affacturage inversé : définition 

Affacturage fournisseur, affacturage inversé ou reverse factoring, cette solution de financement est apparue au cours des années 1980 dans les pays anglo-saxons.
Elle fait intervenir trois acteurs : l’entreprise, le fournisseur et une société d’affacturage.
Dans l’affacturage traditionnel, c’est l’entreprise qui cède le recouvrement de ses créances au factor. Dans l’affacturage inversé, l’entreprise propose à ses fournisseurs de recevoir le paiement de leur facture comptant, via la société d’affacturage moyennant un escompte.
Le factor assure l’avance des fonds, règle le fournisseur dans un délai très rapide et se retourne ensuite vers l’entreprise pour être remboursé à échéance moyennant une commission.

Les avantages du reverse factoring 

Avantages pour les fournisseurs 

  • Rapidité : les fournisseurs reçoivent le paiement anticipé de leurs factures souvent dans les 24h
  • Escompte : les fournisseurs bénéficient d’un escompte de leurs créances
  • Simplicité : les sociétés d’affacturage proposent des solutions en ligne, totalement dématérialisées qui permettent de piloter sa trésorerie en temps réel

Avantages pour les entreprises 

  • Renforcement des liens commerciaux et de la relation fournisseur : le reverse factoring est un bon moyen de fidéliser et de soutenir ses fournisseurs
  • Optimisation de sa trésorerie et de son BFR
  • Garantie des délais de paiement
  • Dématérialisation : cet avantage est une réalité pour les fournisseurs et les entreprises.

Le reverse factoring a décidément tout bon mais pâtit d’une méconnaissance assez dommageable pour les entreprises.
Il y a un véritable travail d’information à mener de la part des sociétés financières. D’autant plus que le reverse factoring, grâce aux nouvelles technologies et à l’intelligence artificielle est en mesure d’accompagner de façon très pertinente les entreprises et les fournisseurs dans leurs  contraintes financières et relationnelles.