Le nombre de fraudes en entreprise est en constante évolution, chaque entreprise est aujourd’hui concernée.
Le credit manager, dont les missions se sont énormément développées ces dernières années sous la pression de la digitalisation et des nouveaux modes de communication au sein de l’entreprise, est amené à mettre en place les solutions de lutte contre la fraude pour préserver la pérennité de son entreprise.
Sans étonnement aucun, ce sont les nouvelles technologies qui seront dans les mois à venir les meilleurs alliés des credits managers dans cette nouvelle mission, hautement stratégique.

Lutter contre la fraude
Aucune entreprise n’est épargnée par le phénomène de fraude. Si celui-ci a toujours existé bien entendu, l’ampleur du phénomène est telle qu’il met réellement en danger certaines entreprises, moins bien parées contre ce risque continu.

Alors comment lutter ?

Tout d’abord, il convient, au sein de l’entreprise, de sensibiliser et mobiliser toutes ses équipes, notamment celles qui sont au cœur de la gestion financière, en les formant au risque et aux typologies des fraudes, sans omettre de revoir ses processus internes, de réinventer de nouveaux schémas d’organisation opérationnelle, d’anticiper les failles de sécurité …

Mais toutes ces actions ne sauraient se passer d’un appui technologique fort, d’autant plus que des outils efficaces sont désormais à portée des entreprises.

Le Big Data
Nous l’évoquons régulièrement sur ce blog, le Big Data est une mine d’informations d’une richesse extraordinaire et se passer de cette source exponentielle de données serait une grosse erreur de la part des entreprises.
Toutefois, si le Big Data offre des possibilités infinies ou presque, il requiert un traitement expert, lequel peut très bien être confié au Credit Manager. En effet, ce dernier, grâce au Big Data, peut détecter des signaux peu repérables d’ordinaire susceptibles de comporter un risque.

Ainsi, le Credit Manager peut accéder grâce au Big Data :

  • aux données concernant les délais et les comportements de paiement de ses clients
  • aux informations sur l’environnement économique du client et son écosystème
  • aux informations opérationnelles – recrutements, licenciements, problèmes judiciaires – sur son client grâce aux données issues des réseaux sociaux …

En croisant ces sources, le Credit Manager peut affiner sa connaissance et la gestion de son poste client.

Le Machine Learning
Issu de la Data Science, le Machine Learning consiste à mettre en place des algorithmes permettant d’obtenir une analyse prédictive.
Il ne s’agit plus seulement de détecter les comportements à risque des clients mais bien d’être en mesure de réagir à toute modification sensible afin de prévenir le risque en amont.
La prévention plutôt que la correction, voici ce que permet le Machine Learning.

Bien entendu, le Credit Manager ne pourra mettre en place seul ces solutions au sein de l’entreprise. Il devra être accompagné d’un Data Scientist, qui maniera les données et lui permettra d’en tirer les actions nécessaires de lutte contre la fraude.
Le potentiel de la science dans la lutte contre la fraude est énorme, laquelle apportera une valeur ajoutée certaine aux compétences des credits managers, les menant vers des missions plus stratégiques.