Le bitcoin se fait une place dans la trésorerie des entreprises

Créé en 2008, le bitcoin a d’abord séduit des particuliers spéculateurs et passionnés d’innovation technologique. Mais plus de 10 ans après, il semble bien que de plus en plus d’entreprises participent à l’essor de la reine des cryptomonnaies.
Ce phénomène marque-t-il un changement durable ? Est-ce une stratégie intéressante pour la trésorerie des entreprises, petites ou grandes ?

Bitcoin et entreprises : une nouvelle tendance

Moyen de paiement et comptes en bitcoin

L’année 2020 a marqué un tournant dans la relation entre les entreprises et le bitcoin. Certes, de timides frémissements avaient déjà été opérés auparavant. Mais soudain, des mouvements de grande ampleur ont tout accéléré.

D’abord très restreints, principalement auprès de rares commerces en ligne, les paiements en bitcoins sont de plus en plus acceptés. Après PayPal début 2021, Visa et MasterCard s’apprêtent aussi à reconnaître le bitcoin comme moyen de paiement.

Bientôt, les banques pourraient aussi franchir un grand pas. En effet, aux États-Unis, l’organisme de régulation bancaire autorise désormais les banques nationales à acheter et à stocker des bitcoins pour leurs clients.

Placement pour la trésorerie

Plus spectaculaire encore, des entreprises cotées en bourse convertissent une grande part de leur trésorerie en bitcoins. Par de tels actes stratégiques, elles accordent un statut de valeur refuge à la cryptomonnaie.

En France et Europe, l’ampleur de ce mouvement reste limitée. Il faut dire qu’il est difficile à évaluer avec précision car la question reste taboue et les firmes sont très discrètes sur leurs placements en bitcoins.

En revanche, les montants investis par certaines sociétés américaines sont impressionnants : 170 millions de dollars pour Square, un milliard et demi pour Tesla et même plus de 2 milliards de dollars pour MicroStrategy.

Le cours de ces 3 sociétés et probablement de quelques dizaines d’autres s’expose directement à celui du bitcoin. Leurs actions deviennent finalement des supports pour parier sur le cours du bitcoin.

Une stratégie à long terme… et des risques associés

Cependant, une telle stratégie de placement en monnaie virtuelle paraît très risquée pour les entreprises.

En premier lieu, le cours du bitcoin évolue en continu et sa volatilité est extrêmement plus élevée que celle des actifs monétaires. Plutôt qu’une valeur refuge, la cryptomonnaie représente donc un investissement très spéculatif.

En conséquence, la trésorerie de l’entreprise placée en bitcoin peut voir sa valeur s’effondrer subitement. La disponibilité et la pérennité des réserves sont très relatives.

Dans tous les cas, il semble plus raisonnable pour les grandes entreprises de n’investir qu’une faible part de la trésorerie en bitcoin. Quant aux PME, le plus prudent est sans doute qu’elles restent à l’écart.

En second lieu, l’impact écologique des cryptomonnaies est significatif. La production de bitcoin requiert du matériel informatique à la pointe, renouvelé fréquemment, ainsi qu’une grande quantité d’énergie. Il en résulte une double problématique de déchets électroniques et d’empreinte carbone.

Ces aspects sont potentiellement préjudiciables pour l’entreprise sur des aspects de certifications, de ratings ou plus simplement d’image. C’est ainsi que Tesla a commencé à faire marche arrière sur sa politique bitcoin pour ne pas perturber ses messages sur l’automobile écologique.

 

L’acceptation du bitcoin comme moyen de paiement continuera progressivement à s’étendre. Toutefois, il est encore tôt pour savoir si le mouvement d’investissement massif en bitcoin qu’ont lancé de grandes entreprises sera durable. Il présente en tout cas des risques directs et indirects sur leur santé financière.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email