Le nouveau visage du trésorier en 2022

Après la crise financière de 2008, les métiers de la trésorerie d’entreprise ont beaucoup évolué. Cette dynamique semble connaître un coup d’accélérateur depuis 2020, dans un contexte global marqué par de véritables bouleversements.
Alors, à quoi ressemble vraiment la fonction d’un trésorier en 2022 ? Quels sont les principaux enjeux sur lesquels il doit désormais se concentrer ?

Le contexte : bouleversements et incertitudes

Depuis longtemps déjà, les trésoriers d’entreprise s’adaptent en permanence à un environnement où les risques sont à la fois plus nombreux et plus complexes. Les innovations technologiques apportent leur contribution en permettant de développer la digitalisation et l’automatisation, ainsi que de nouveaux services dans le métier.

Plus récemment, alors que le monde économique était relativement stable, la crise sanitaire a produit une situation inédite. À cela s’ajoute maintenant un contexte géopolitique de grandes tensions.

Au niveau économique, les incertitudes sont nombreuses : chaîne d’approvisionnement, inflation, taux d’intérêt, etc. De nombreuses entreprises doivent aussi rembourser les dettes exceptionnelles souscrites en 2020. C’est particulièrement le cas pour les très nombreuses PME et ETI ayant bénéficié d’un PGE.

Enfin, comme beaucoup d’autres, le métier de trésorier cherche encore comment se mettre en accord avec la « nouvelle normalité » qui agite le monde du travail.

Quelles préoccupations pour un trésorier en 2022 ?

Une étude menée en 2021 par PwC dans 30 pays nous aide à comprendre quelles sont les priorités des trésoriers d’entreprise. Il ressort des évidences mais aussi quelques surprises.

Le podium

Le cœur de métier d’abord ! La première préoccupation du trésorier reste souvent la gestion du cash. Bien que les liquidités ne manquent pas, il semble que l’incertitude soit forte. Peut-être que ce sentiment trouve son origine dans les sueurs froides des trésoriers au début de la crise sanitaire ?

Le trésorier doit aussi apporter son soutien aux activités opérationnelles de l’entreprise. Il a notamment un rôle important à jouer dans les ventes, en lien avec les commerciaux. En France, cette évolution d’une mission de trésorier expert vers un rôle plus stratégique est en retard. Elle doit donc se poursuivre.

Le numérique constitue le troisième enjeu des trésoriers en 2022. Comme on l’a mentionné, la technologie a déjà fortement contribué au développement du métier. Les trésoriers français ont priorisé les données : tableaux de bord, analyse, etc. Ils doivent maintenant rattraper leur retard en matière d’automatisation des process.

L’intelligence artificielle et l’automatisation sont sans aucun doute des leviers importants pour faire face dans un contexte de plus en plus complexe et incertain. Elles permettent au trésorier de gagner du temps, et aussi de disposer d’informations objectives plus complète et précises. Le temps rendu disponible peut avantageusement être dédié à des activités plus stratégiques.

Et encore d’autres priorités pour le trésorier

Étonnamment, c’est la RSE qui figure en quatrième position sur la liste des préoccupations des trésoriers, devant la gestion des risques et la gestion des talents.

La plupart des entreprises ont déjà mis en place des politiques générales de responsabilité sociale, sociétale et environnementale. Logiquement, les services de trésorerie poursuivent la démarche avec volontarisme. Ils scrutent en particulier le sujet complexe des financements RSE.

Spécificité française, dans le domaine de la gestion des risques, l’enjeu principal est la fraude et notamment le risque cyber. On peut y voir le fruit d’une forte prise de conscience sur ces sujets. Il faut dire que de plus en plus d’entreprises sont victimes de fraudes ou de tentatives de fraude.

Enfin, les services trésorerie sont conscients, comme d’autres, du défi qui les attend sur le terrain des ressources humaines. Ils doivent encore s’adapter à de nouvelles formes d’organisation du travail, le 100% télétravail laissant la place à un modèle hybride. Dans le même temps, la tension est à son maximum sur l’acquisition et la rétention des talents.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email